rss

Un nouveau cap pour la Belgique

10 oct, 2014
Un nouveau cap pour la Belgique

Les militants ont approuvé à l’unanimité la participation du parti au prochain gouvernement fédéral

Ce jeudi soir, les militants du Mouvement Réformateur se sont rassemblés au Square meeting de Bruxelles en congrès de participation.

C’est avec un enthousiasme rare, qu’ils ont voté à l’unanimité la participation au gouvernement fédéral. Premier à prendre la parole, Olivier Chastel a exprimé sa fierté d’appartenir à un parti qui a pris ses responsabilités. « Ce soir je veux mettre en avant l’audace, la ténacité, l’exceptionnel sens du compromis de Charles Michel». Olivier Chastel a également rappelé la volonté du MR d’inclure tout le monde dans l’action du nouveau gouvernement : « Au MR nous ne voulons laisser personne au bord du chemin».

Willy Borsus, dans le même ton, a évoqué quelques éléments forts de l’accord de gouvernement. « Nous avons pris à bras-le-corps la question de la sécurité en instaurant le conseil national de la sécurité et en recentrant les services de police vers l’essentiel : les missions opérationnelles« .

Concernant la lutte contre la radicalisation Willy Borsus s’est voulu clair : « nous devons réagir avec fermeté. Nous prendrons nos responsabilités pour endiguer ce phénomène « .

Par ailleurs le vice-président du MR a souligné l’importance du secteur énergétique. « Il nous faut un pacte énergétique global et garantir une norme énergétique afin que notre énergie ne soit pas plus chère que chez nos voisins. Nous voulons faire de l’énergie un atout de la Belgique ».

À son tour, Didier Reynders a souligné l’intérêt social et économique des réformes entreprises par la coalition suédoise. « Ces réformes donneront du travail à de nombreux concitoyens qui recherchent un emploi. L’équilibre sera atteint exclusivement avec des mesures d’économie. Nous avons fixé des normes, non pas pour dépouiller l’état mais pour freiner les dépenses et permettre un meilleur fonctionnement public ».

Didier Reynders a également rappelé l’absence de discussions portant sur le communautaire au sein des négociateurs : « À aucun moment il n’y a eu de débat communautaire».

Concernant la lutte contre l’EI, Didier Reynders a indiqué l’importance de s’occuper avec fermeté des jeunes combattants qui reviennent d’Orient.

« La dé-radicalisation est un objectif fondamental au cœur de ce gouvernement ». Enfin, Didier Reynders a salué le parcours de Charles Michel : « Charles, tu as forgé cet accord, tu y as cru, je serai à tes côté. »

Ce fut alors au tour de Charles Michel de s’exprimer. D’entrée de jeu, Charles Michel a donné le ton: « Nous allons faire en sorte que demain soit meilleur qu’hier« .

Poursuivant, il a rappelé l’éclatante victoire du MR lors du scrutin du 25 mai dernier. « Nous avons effectué un score historique avec une progression de 16 sièges« .

« D’autres ont fait le choix de la désertion et de la terre brûlée, nous prendrons nos responsabilités » a-t-il déclaré.

« Pour nous, l’essentiel est d’entamer une action sociale et économique au bénéfice de tous nos concitoyens » a-t-il continué avant de rappeler:

« La loyauté fédérale est pour nous, une exigence de chaque instant. Il n’y aura pas de réforme institutionnelle pour les cinq prochaines années » a-t-il ajouté.

 

Mouvement Réformateur de Charleroi

Rue de Dampremy, 67/48
6000 Charleroi
Téléphone : 071/300 630
Télécopie : 071/32 94 09
Courriel : olivier@chastel.org

  • facebook
  • twitter